André Villeneuve
 
 
 
Mon histoire est celle d’une passion
L’Environnement de la Planète, avec les Hommes
 
Dans les années 80, j’ai pris conscience que pour vivre dans un Environnement sain et agréable, il est nécessaire de préserver les acquis, tout en développant des moyens pour maintenir le plus longtemps possible pour nos enfants l’état merveilleux de notre planète.
 
C’est plus particulièrement dans une petite ville du sud de l’Essonne que j’ai été sensibilisé à la menace qui planait sur l’environnement. Au pourtour proche de nos habitations, se trouvaient des carrières surexploitées et des forêts poubelles, sans contrôle des services de l’Etat. Certaines entreprises, après avoir exploité les carrières, se permettaient de créer une décharge sur ces mêmes terrains, tout cela avec l’accord des autorités.
 
Ces poubelles géantes accueillaient tous types de déchets, mêmes très toxiques. Ce qui provoqua des infiltrations de polluants, dans les sous sols, avec des conséquences sur les nappes phréatiques sur plusieurs générations. Tout cela pour « l’argent Roi » et l’irrespect des citoyens consommateurs que nous somme tous. Lors de cette période, j’ai également constaté que les forêts se transformaient en poubelles à ciel ouvert (déchets ménagés, encombrants, carcasses de véhicules etc.)
 
Avec un groupe de voisins, nous avons donc créé une association de défense de notre environnement sur ce secteur : l'association «REAGIR».
Je m’y suis d’ailleurs investi en tant que président pendant 5ans. Après plusieurs années d’action sur le terrain et avec l’aide de plusieurs associations de l’Essonne, nous avons constitué une association départementale puis nationale : «France Nature Environnement». Ce qui a permis de créer une pression sur les politiques et les industriels. 
 
Nous ne souhaitions pas en rester là, aussi j'ai intégré en 1984 l'association consultative «Le Colline» siégeant au sénat et composée d'élus régionaux et nationaux, d'industriels et d'associations (dont «France Nature Environnement»).
 
Il y a donc eu la création de loi sur le tri sélectif (1er loi de 1992 accordait dix ans pour la mise en place du tri sélectif) et la règlementation des carrières et enfouissements (La loi n° 93-3 du 4 janvier 1993 ou loi Saumade soumet les carrières à la législation des installations classées) avec l’aide de plusieurs élus motivés pour notre environnement commun.
 
Ce qui m’a aidé à m’investir dans cette démarche environnementale, ce sont également les activités sportives : le Karaté, la plongée sous-marine et l’apnée, qui m’ont apporté tout au long de ma vie cette détermination d’action de fonceur !
 
 
A l’époque de «REAGIR», je gérais une Société dans la rénovation et l’agencement de bâtiments de particuliers et bureaux sur les sites tertiaires de Vélizy-Villacoublay et les Ulis-Courtaboeuf. Mon métier d’agenceur de plateforme d’activités informatiques m’a permis d’acquérir des compétences dans la maîtrise des chantiers TCE (Tout Corps d’Etat) en collaboration avec les équipes et les sous traitants des différents corps de métiers. Des missions comme le déplacement de grandes entreprises avec la permutation sur un W.E de l’ensemble des services ou bien la mise en route des systèmes informatiques et de communication m’ont apporté le sens du respect des délais mais aussi formé à une grande discipline avec les outils informatiques.
 
Ma formation initiale en Serrurerie m’a amené à travailler au côté d’un compagnon du tour de France en « Métallerie Ferronnerie Rampiste ». Puis je me suis dirigé vers les secteurs de l’électricité, l’électronique, la signalétique et enfin le câblage informatique.
 
1981 est l’année de la création de ma 1ère société Sarl dans l’Essonne, dont l’objectif est l’agencement de bureaux, la rénovation de pavillons et d’appartements.
 
En 1994, j’ai créé le cabinet ERCT. J’ai eu la chance de travailler avec un Maître d’Œuvre responsable de parcs immobiliers et représentant de grandes banques et assurances (la Colbert, la Bafip, la Macif, etc…) pour la rénovation, l’entretien, l’extension, la division des surfaces en location et la construction de plateaux neufs.Cet homme m’a permis développer des compétences dans le management de grandes équipes. Et une nouvelle fois j’ai pu faire preuve de discipline en m’adaptant à la demande et aux délais d’occupations des plateaux de bureaux. Son proverbe était « on découvre la qualité d’une entreprise par sa rapidité à reconnaître et à rectifier ses erreurs ». Il est devenu le mien.
 
En 2004, j’ai eu l’opportunité d’être Maître d’œuvre sur des grandes opérations en collaboration avec un associé architecte.
Nos missions : études, agencement total de plateaux de bureaux, cloisonnement, réseaux informatiques, électricité, sécurité intrusion, contrôle d’accès, vidéosurveillance ...
 
Depuis lors, nos références et domaines d'activité :
 
      Maître d’œuvre en sécurisation
 
Ministère de l’intérieur, Conseil Régional de Basse-Normandie de Abbaye aux Dames...
 
      Maître d’œuvre Exécution
 
ATSE, SICLI, Chubb, Qualiphone, Corporate Software, Stream, Directe Energie...
 
      Maître d’œuvre Fluides
 
Microsoft, Alcatel, France Télécom, Hôpital de st Germain Poissy...
 
En 2005, j’ai effectué des recherches approfondie sur les maisons se chauffant uniquement avec une bougie (en Allemagne, Suisse et régions nordiques). Je découvrais ainsi la Maison Passive à 15 kWh/m²/an, sans chauffage, avec une isolation extérieure draconienne.
 
En 2006, j’ai donc orienté mon entreprise vers le secteur de la Bio Eco Construction. Dans ce cadre, nous avons proposé des rénovations d’appartements sur Paris et sa proche banlieue. Ce fut le début d’une nouvelle aventure en tant que co-fondateur de la Maison Passive France !
 
J’ai voyagé afin de visiter des sites, des salons, rencontrer des personnages fabuleux dans ce domaine et découvrir des matériaux nouveaux. Tout cela m’a permis d’optimiser notamment l’installation des premières VMC Double Flux achetées au pionnier. J’ai donc participé à l’importation des systèmes de Ventilation double flux.
 
Je collaborais avec les fabricants de J.E Storkair en Hollande (des hommes qui maitrise le vent) et les fournisseurs en Belgique.
 
Par la suite, Zehnder radiateur (en Suisse) a racheté « J.E. Storkair » et « PAUL » en Allemagne en 2009, créant Zehnder Comfosystems. Ils réunissent les technologies des deux grands fabricants de Double Flux, l’un pour sa maitrise électronique et sa conception « J.E. Storkair » (en Hollande) et l’autre « PAUL » (en Allemagne, équippant les maisons « PassivHaus ») pour son échangeur à contre courant avec une récupération des calories sortantes à 90% testé à – 10° extérieure.
 
En tant que «consultant au service des concepteurs», architectes et particuliers j’ai été contacté par Zehnder Comfosystems qui développait son réseau en France. Afin de donner un élan à ce matériel innovant et écologique, je suis devenu « Selected Partner» pendant une année dans la région parisienne.
 
Dans le cadre de ma pratique, j’ai visité un pavillon concerné par un agrandissement. J’ai été confronté au comble du désordre sur un seul site. Sensibilisé à cette situation, je me suis donc investi en tant que «sapiteur en Bio Construction» (spécialiste sur une activité spécifique d’expertise), au service des experts juridiques.
 
Mon activité de Bio conception dans les bâtiments neuf m’a permis de faire plusieurs constats.
 
J’ai remarqué que la plupart des bâtiments sortent encore de terre sans respect des normes actuellement en vigueur, sans études thermiques, avec une RT 2005 applicable aux bâtiments neufs dont le permis de construire déposé à compter du 1er septembre 2006 n’est pas respecté par l’ensemble des maitre d’œuvre et/ou architectes.
 
J’ai par exemple été interpellé sur la politique de l’argent facile des grandes entreprises qui se peignent en vert sans avoir les compétences dans la Bio Construction.
 
J’ai pris conscience que les entreprises et les employés formés dans ce domaine étaient peu nombreux. Il serait donc urgent de développer les apprentissages et formations spécialisées en Bio Conception. Malheureusement, il semble que les CFA manquent à ce jour de moyens, ce qui induit un matériel et un outillage insuffisants ainsi qu'un déficit de personnel. L’investissement sur l’avenir consisterait à pallier à ces problèmes.
 
Ainsi, avec des amis journalistes de la revue Habitat Naturel spécialisés dans les produits écologiques sur le bâtiment, nous avons réalisé une chaîne de relation avec un CFA et les fabricants de nouvelles chaudières à Biomasse.Le CFA a pu être équipé d’une chaudière à pelé pour publier le comparatif des marques. Notons que les professeurs ont vécu cela comme une révolution comparée aux chaudières fioul et gaz de première génération.
 
Aujourd’hui, mon but est donc de transmettre mon savoir, de former des jeunes, de sensibiliser à la fragilité de la planète. J’ai donc l’envie de me situer dans la citation de Stéphane Hessel : « Engagez vous »
 
 André Villeneuve 



 Découvrez la rubrique  :  ERCT-ECO2